A contre-courant..

La culture russe a toujours été caractérisée par une grande diversité de costumes nationaux. Les particularités de la coupe des robes d’été, les motifs des châles et des ceintures, les formes des chapeaux et des casquettes reflétaient les traditions nationales et locales, incarnaient non seulement la nature utilitaire, mais aussi la nature philosophique du costume.

Les réformes de Pierre Ier ont porté un coup terrible à la vie quotidienne du costume russe. L’autocrate despotique a non seulement ordonné aux hommes de se raser la barbe, mais a également interdit le port de vêtements traditionnels russes. Depuis cette époque, les fonctionnaires nationaux s’habillent exclusivement avec des costumes occidentaux : coupe allemande, française, italienne et britannique.

La tradition des vêtements russes a survécu jusqu’au début du XXe siècle grâce à la paysannerie russe, qui n’a pas été touchée par les décrets anti-nationaux de Pierre le Grand. Les Vieux Croyants ont joué un rôle important dans la préservation et le port quotidien du costume russe. Pour cette catégorie de population, le costume russe était un symbole important de l’identité non seulement nationale mais aussi religieuse.

Après la révolution d’octobre 1917, les vêtements russes ont connu des temps difficiles. Bien que les bolcheviks aient prétendu maintenir en vie les traditions et la culture nationales, leurs mesures sociales telles que la collectivisation, la dékoulakisation, la déruralisation et la lutte contre la religion ont entraîné la disparition de nombreux métiers populaires liés au costume. En premier lieu, le costume russe perdit sa véritable utilité. Il n’était plus porté. Le style soviétique gris et uniforme a supplanté l’ornementation brillante de l’ancienne Russie. De la garde-robe des habitants du pays, le costume national est passé aux musées et aux salles de costumes des ensembles folkloriques.

Toutefois, ces dernières années, quelque chose a commencé à changer. Les Russes, par exemple, ont été surpris de voir que les dirigeants russes, qui ne portent jamais le costume national russe, se mettent à porter facilement les costumes nationaux d’autres pays – car telles sont les règles et le format de certaines réunions internationales.

Les vieux croyants sont désormais mieux connus de la société – pour eux, les vêtements russes sont la tenue traditionnelle pour assister aux services religieux. Le mouvement de reconstruction est en pleine expansion. Non seulement les spécialistes du domaine du folklore, mais aussi un nombre important de citoyens ordinaires s’intéressent aux vêtements nationaux et historiques. Des projets consacrés au retour du port de vêtements nationaux russes dans la vie quotidienne apparaissent.

Parmi ces derniers, les travaux d’Alla Solovskaya, une photographe, qui participe à des festivals et des expositions de photographie d’art national, ont reçu un accueil particulier. Nous publions quelques photos du projet “A contre-courant” d’Alla Solovskaya.

Source : https://ruvera.ru/articles/protiv_techeniya

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir TIKHON sur Tipeee.