La transformation intérieure de l’homme

Nous avons appris : à mettre des bougies et à avorter; à sanctifier des rameaux de saule et ruiner nos familles; à construire des églises et vivre dans la fornication; à se prosterner devant les icônes et rester sourd au malheur des autres; a nous rendre à l’église, et tyranniser nos foyers.

Combien de temps cela durera-t-il? Il est temps de cesser de croire «en esprit» et «à notre manière», car personne ne veut nourrir ses enfants “en esprit”, recevoir un salaire “en esprit” et s’habiller chaudement “en esprit” .

Enfin, il est temps de rappeler les paroles du Christ selon lesquelles «ce ne sont pas tous ceux qui me disent:« Seigneur! Seigneur! ”, qui entreront dans le Royaume des Cieux, mais ceux qui réaliseront la volonté du Père céleste” (Matt. 7, 21).

Le sens de la foi réside dans la transformation intérieure de l’homme et si un tel objectif n’est pas clairement établi, alors la foi devient rapidement bigoterie et hypocrisie, ou simplement un rituel conçu pour convaincre une personne qu’elle est «spirituelle» et «croyante». Nous devons comprendre qu’il existe une écrasante majorité de bonnes personnes dans le monde, mais elles sont toutes trop occupées avec elles-mêmes. Ce ne sont pas les bons qui aident, mais les bienveillants. Et ce sont précisément ceux-ci – qui ne sont pas indifférents – que nous devons devenir.

Père Roman Matyukov