Lestovka – comment l’appréhender ?

Qu’est-ce qu’une lestovka, et en quoi diffère-t-elle du chapelet utilisé dans le rituel orthodoxe contemporain ? Voici la signification spirituelle de la lestovka.La lestovka (du vieux mot russe “lestvitsa”, c’est-à-dire “échelle”) est une sorte de chapelet pour la prière utilisée par les vieux croyants. Contrairement aux grains des chapelets des « nouveaux croyants », la lestovka ressemble à un escalier flexible et symbolise, dans la tradition des vieux croyants, l’échelle de l’ascension spirituelle de la terre au ciel. La lestovka est un chapelet orthodoxe traditionnel en Russie.

La vie quotidienne de chaque vieux croyant chrétien qui suit la tradition canonique de l’église ne peut être envisagée sans ce petit escalier en cuir. C’est un assistant indispensable à la règle de prière. La lestovka est aussi appelée “l’épée de l’esprit” pour chasser les adversaires mentaux.La symbolique de la lestovka et sa signification spirituelleLorsque nous montons l’échelle matérielle, chaque marche étant plus haute que le sol, nous montons spirituellement au ciel à l’aide d’un escalier, d’un escalier spirituel. la lestovka est un cercle sans fin – un symbole de l’éternité.

Il est constitué de boucles en cuir massif solidement attachées et entrelacées, qui se succèdent d’une manière prescrite et inchangée depuis de nombreux siècles.Le début de cette échelle de prière, c’est-à-dire l’espace vide qui part des lapostki (triangles de tissus ou de cuir), et à partir duquel commence le travail de prière, est appelé le «pays», en tant que première étape préliminaire à toute activité spirituelle. Et tout le tour de la lestovka est profondément symbolique, elle rappelle un monde supérieur, où s’érige lentement, pas à pas, de pieux interlocuteurs. Ainsi, les 12 premières petites étapes nous parlent des douze apôtres du Christ. Le décompte qui suit – 38 petites étapes, dénote symboliquement le séjour de l’Enfant Christ dans le ventre de la Très Sainte Théotokos. Les 2 grands échelons ainsi que les 38 petits étapes insérées entre eux , cela fait 40 – le nombre traditionnel pour le symbolisme de l’église.

Les 33 prochaines petites étapes représentent les années de la vie terrestre du Sauveur et les 17 dernières sont les prophètes de l’Ancien Testament qui ont parlé du Christ. Le vide situé après les lapotski représente le ciel.Strictement préservé au quatrième siècle par saint Basile le Grand, le nombre total de marches – cent petites, intercalées par trois grandes. Six grandes marches séparées, situées sur le bord supérieur des lapostki, ainsi que trois grandes marches de l’escalier symbolisent neuf rangs d’anges. Ils rappellent les anges gardiens qui soutiennent constamment les gens dans une montée longue et pénible de l’échelle spirituelle et mettent en garde contre toute chute.La boucle sans fin des marches rappelle la prière incessante. Les quatre triangles (en l’honneur de la Sainte Trinité), des lapostki symbolisent les quatre évangélistes, la bordure entourant le lapostok – l’enseignement de l’Évangile. À l’intérieur, dans les lapostki du haut, sept petites marques ou perles sont cousues en fonction du nombre des sept sacrements de l’église (à suivre)

Traduit d’après : http://ruvera.ru/lestovka