Un prêtre orthodoxe restaure l’antique iconostase en bois d’une église en Syrie


L’église a été détruite par des rebelles il y a neuf ans
Le prêtre a restauré l’ancienne iconostase en bois de l’église orthodoxe de Homs après que les rebelles aient détruit le bâtiment. L’agence TASS rapporte que le père Spiridon y a travaillé pendant environ cinq ans.

Ce prêtre est le seul spécialiste de la restauration d’icônes et d’objets cultuels en Syrie. Selon lui, l’iconostase devait être assemblée pièce par pièce, comme un puzzle.

“Nous avions plus de 250 pièces de cette iconostase allant de 3 cm à 3 m de long. Nous avons dû les numéroter toutes, les nettoyer et les fixer avec un mélange spécial”, a déclaré le père Spiridon.

Certains éléments n’ont pas pu être restaurés. Ainsi, la croix couronnant l’iconostase, qui a souffert de l’effondrement du toit, a dû être partiellement reconstruite.

«Notre église a été détruite en 2012 et son plus grand trésor, l’iconostase, a été brisé en morceaux. La zone entière était inaccessible jusqu’en 2014, et ce n’est qu’en 2015 que nous avons pu commencer à restaurer l’église », a déclaré le père Mikhaïl, recteur de l’église Saint George.

L’iconostase est l’un des principaux sanctuaires chrétien de Homs. Elle a été sculptée dans du bois par des artisans locaux en 1750 et a presque 150 ans de plus que l’église elle-même. A l’origine, elle a été réalisée pour une autre église de la ville – l’église des Quarante Martyrs. L’iconostase a été déplacée jusqu’à son emplacement actuel à la fin du XIXe siècle, quand dans l’église d’origine elle fut remplacée par une iconostase en marbre offerte par la famille impériale russe.

Source : Pravmir

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir TIKHON sur Tipeee.